douloureux

douloureux, euse [ dulurø, øz ] adj. et n. f.
dulurus 1080; bas lat. dolorosus
1Qui cause une douleur, s'accompagne de douleur physique. Règles douloureuses ( dysménorrhée) . Soins, opération douloureux. « Les premiers pansements ont été fort douloureux » (Duhamel). Ne craignez rien, ce ne sera pas douloureux.
2Par ext. Qui est le siège d'une douleur physique. Point douloureux. sensible. Avoir le ventre, les pieds douloureux. endolori.
3Qui cause une douleur morale. Perte, séparation douloureuse. cruel, déchirant. Un moment douloureux. pénible, triste. « Le souvenir m'est resté si douloureux que je pleure chaque fois en y pensant » (Maupassant). Je me vois dans la douloureuse obligation de... « Si vous saviez combien il m'est douloureux de vous voir courir à votre perte ! » (Fénelon).
4Qui exprime la douleur. Un air, un cri douloureux. « Elle avait écouté, muette, la bouche douloureuse et les yeux vagues » (France). « Les plus belles œuvres des hommes sont obstinément douloureuses » (A. Gide).
5 N. f. (1880) Fam. La douloureuse : la note à payer, l'addition.
⊗ CONTR. Indolore; agréable, heureux, joyeux. Gai.

douloureux, douloureuse adjectif (bas latin dolorosus, avec l'influence de douleur) Qui cause une douleur physique : Une opération douloureuse. Qui est le siège d'une douleur ; endolori, sensible : Une articulation douloureuse. Qui cause une douleur morale, qui afflige ; cruel, pénible : Une séparation douloureuse. Qui exprime la douleur physique ou morale : Un regard douloureux.douloureux, douloureuse (synonymes) adjectif (bas latin dolorosus, avec l'influence de douleur) Qui cause une douleur physique
Synonymes :
- déchirant
- désolant
- pénible
Qui est le siège d'une douleur ; endolori, sensible
Synonymes :

douloureux, euse
adj. (et n. f.)
d1./d Qui provoque une douleur physique. Une plaie douloureuse.
d2./d Où la douleur est ressentie, en parlant d'une partie du corps. Des pieds douloureux.
d3./d Qui provoque une douleur morale. Un souvenir douloureux.
d4./d Qui exprime la douleur. Un ton douloureux.
d5./d n. f. Fam. La douloureuse: la note à payer.

⇒DOULOUREUX, EUSE, adj.
A.— [En parlant d'une douleur physique] Qui fait souffrir, qui fait mal. Maladie, opération douloureuse. La peau est ardente, la tête douloureuse, avec un peu de délire (GEOFFROY, Méd. prat., 1800, p. 896).
SYNT. Douloureuse agonie, blessure; amputation, lésion, sensation douloureuse; enfantement, pansement douloureux; élancements, syndromes douloureux.
B.— [En parlant d'une douleur de nature psychique, affective, morale]
1. [Qualifie une chose : événement, manifestation, situation, etc.]
a) Qui blesse, qui fait ressentir une peine, qui fait du mal. Spectacle douloureux; passion, séparation douloureuse :
1. Mais le souvenir douloureux d'avoir aimé Albertine ne se mêlait pas à cette sensation. Il n'est de souvenir douloureux que des morts.
PROUST, Le Temps retrouvé, 1922, p. 874.
Il est douloureux de + inf. :
2. Il est douloureux de penser que la noble femme, rendue à ses filles des champs, a pu suivre de ses yeux clairvoyants, la première étape de la décadence.
BREMOND, Hist. littér. du sentiment relig. en France, t. 4, 1920, p. 241.
Rien de plus douloureux que + subst. Rien n'était plus douloureux que l'inutilité de ce suprême effort (GIDE, Si le grain, 1924, p. 610).
P. méton. Chambre, journée douloureuse; en cette douloureuse circonstance. Ces heures qui certes ont été les plus douloureuses de ma vie (GREEN, Journal, 1938, p. 158).
b) Qui s'accompagne de douleur; pénible, cruel. Drame douloureux; douloureux mystère. Il [Flaubert] fit, en pleine gloire, cet aveu douloureux :« Après tout, le travail, c'est encore le meilleur moyen d'escamoter la vie » (FRANCE, Vie littér., 1891, p. 307).
SYNT. Aveu, récit, sort, voyage douloureux; crise, déception, drame, émotion, résolution, sensation, tristesse douloureuse.
Emploi subst., pop. L'addition. Mme Lebien, de crainte d'avoir à payer la douloureuse, refusait systématiquement de manger hors de chez elle (L. DAUDET, Cœur et abs., 1917, p. 151).
c) Qui exprime la souffrance. Grimace douloureuse; chant, cri, lyrisme douloureux; accents douloureux. Il se répétait le douloureux axiome de Pascal « l'âme ne voit rien qui ne l'afflige quand elle y pense » (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 293).
2. [Qualifie une pers. ou un de ses attributs] Qui éprouve une douleur morale, qui est plein de peine. Cœur, peuple douloureux; âme, vie douloureuse. Jérôme, mon ami douloureux près de qui mon cœur se déchire, et loin de qui je meurs (GIDE, Porte étr., 1909, p. 593). Il est vrai que mon âme est douloureuse à mort; je suis dans une détresse, je n'aurais jamais cru que la mort de mon âme fût si douloureuse. Tous ceux-là que j'aimais sont absents de moi-même (PÉGUY, Myst. charité, 1910, p. 62).
Emploi subst.
Masc. ou fém. Personne portée, par tempérament, à réagir avec douleur devant les événements. Il y a chez les socialistes des douloureux qui disent : la France est perdue (BARRÈS, Cahiers, t. 10, 1913-14, p. 69).
Masc. sing. avec valeur de neutre. Tempérament ou comportement de personnes sensibles à la douleur. Une amitié profonde a des mystères. Dans la nôtre tu trouverais du douloureux, de l'inconnu, de l'insaisissable (BARRÈS, Voy. Sparte, 1906, p. 137).
Prononc. et Orth. :[], fém. [-ø:z]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1050 dolerus messages (Vie de Saint Alexis, éd. C. Storey, 388); ca 1100 duluruse, caitive « affligée » (Rol., éd. J. Bédier, 2722). Réfection d'apr. douleur du b. lat. dolorosus « douloureux ». Fréq. abs. littér. :4 001. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 4 564, b) 4 826; XXe s. : a) 8 255, b) 5 568. Bbg. DARM. Vie 1832, p. 188.

douloureux, euse [duluʀø, øz] adj. et n. f.
ÉTYM. V. 1050, dolerus; du bas lat. dolorosus, du lat. class. dolor, oris. → Douleur.
1 Qui cause une douleur, s'accompagne de douleur physique. Pénible. || Douloureux physiquement. || Maladie, opération, contraction (cit. 3), sensation douloureuse. || Élancements douloureux. || Plaie douloureuse. Cuisant. || Cor (→ 2. Cor, cit.) douloureux. || Goutte douloureuse (→ Aigu, cit. 10). || Règles douloureuses : dysménorrhée. || Rendre le mal plus douloureux. Aigrir.
1 Je me porte mieux, ma très chère; ce torticolis était un très bon petit rhumatisme; c'est un mal très douloureux, sans repos, sans sommeil; mais il ne fait peur à personne.
Mme de Sévigné, in Littré.
2 (…) cette éruption (des dents chez les enfants) est communément pénible et douloureuse.
Rousseau, Émile, I.
3 Aujourd'hui, il est plus calme. Les premiers pansements ont été fort douloureux. Il regardait le moignon à vif, suintant, sanglant, agité de secousses (…)
G. Duhamel, Récits des temps de guerre, I, t. I, p. 89.
2 Qui est le siège d'une douleur physique. || Point douloureux. Sensible. || Avoir la tête, le ventre, les pieds douloureux. Endolori.
3 Qui cause une douleur morale. Affligeant, crucifiant, cruel, déchirant. || Perte, séparation douloureuse. || Souvenir douloureux. Amer, funeste. || Curiosité douloureuse. || Spectacle douloureux. Attristant, lamentable, navrant, pitoyable, triste. || Douloureux devoir. || Douloureuse nécessité. || Attente douloureuse. Angoissant, anxieux. || Il est douloureux de penser, de supporter cela.Par ext. (Temps). Rempli de douleur, de peine. || Heures douloureuses. || Moments douloureux. Pénible.
4 Ah ! j'ai perdu mon fils ! Il me faudra traîner
Une vieillesse douloureuse.
La Fontaine, Fables, X, 12.
5 Si vous saviez combien il m'est douloureux de vous voir courir à votre perte !
Fénelon, Télémaque, VI.
6 Une imagination vive, sensible et tendre, peut se fixer à quelque objet, à quelque ressouvenir douloureux, et se le représenter avec des couleurs si dominantes qu'elles lui arrachent des larmes.
Voltaire, Dict. philosophique, « Larmes ».
7 Ô nuit, nuit douloureuse ! ô toi, tardive aurore,
Viens-tu ? vas-tu venir ? es-tu bien loin encore ?
André Chénier, Élégies, XXI.
8 (…) l'existence du Soldat est (après la peine de mort) la trace la plus douloureuse de barbarie qui subsiste parmi les hommes (…)
A. de Vigny, Servitude et Grandeur militaires, I, III, p. 53.
9 Le secret douloureux qui me faisait languir.
Baudelaire, les Fleurs du mal, « La vie antérieure ».
10 J'étais toute jeune alors, et le souvenir m'est resté si douloureux que je pleure chaque fois en y pensant.
Maupassant, Clair de lune, « Une veuve », p. 147.
11 Pour qu'un homme et une femme se puissent souffrir, il faut qu'ils souffrent l'un et l'autre (…) L'accord ne vient que du sacrifice. Celui qui aime le plus souffre le plus. À l'ordinaire, la femme reçoit la part douloureuse (…)
André Suarès, Trois hommes, « Dostoïevski », IV, p. 240.
12 Mais l'insomnie qui prolonge la veille, si elle peut devenir douloureuse, ou exaspérante, ne comporte presque jamais le sentiment de creuse détresse, de descente au-dessous de soi-même qui est probablement celui que l'homme redoute le plus.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XVII, p. 224.
Qui est accompagné de douleurs. || Mystère douloureux.
La Voie douloureuse : le chemin du Calvaire, théâtre des souffrances du Christ.
13 (…) devant moi, s'allongeait, pressée entre de tristes murs, une sorte de ruelle de la mort conduisant à la Voie douloureuse.
Loti, Jérusalem, IX, p. 111.
Fam. Difficile, dur. || J'ai obtenu l'argent, mais ça a été plutôt douloureux.
4 (Personnes). Qui éprouve, ressent une douleur physique ou morale. || « Mon ami douloureux » (Gide, in T. L. F.).Cœur douloureux. || Âmes douloureuses.Peuple douloureux.N. Littér. et rare. || Un douloureux.
5 Qui exprime la douleur. || Gestes, cris (→ Délivrer, cit. 13), accents (→ Cœur, cit. 41), air, regards, visage douloureux. || Un douloureux récit.
14 (…) il lui avait dit qu'il l'aimait, et (…) elle l'avait écouté, muette, la bouche douloureuse et les yeux vagues.
France, le Lys rouge, II, p. 30.
15 Les plus belles œuvres des hommes sont obstinément douloureuses.
Gide, la Symphonie pastorale, p. 108.
6 N. f. (1880). Fam. || La douloureuse : la note à payer.
CONTR. Indolore; agréable. — Bienheureux, content, épanoui, gai, heureux, hilare, joyeux, riant, rieur, satisfait.
DÉR. Douloureusement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • douloureux — douloureux, euse (dou lou re , re z ) adj. 1°   Qui cause de la douleur physique. Une plaie douloureuse. Une opération douloureuse. •   Ah ! quel âpre tourment, quels douloureux abois !, CORN. Médée, V, 5. •   Mais il faut vous quitter, ma mort… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • douloureux — DOULOUREUX, EUSE. adj. Qui cause de la douleur, qui marque de la douleur. Une plaie douloureuse. Un mal douloureux. Cette perte m a été bien douloureuse. Cris douloureux. Plainte dou loureuse. [b]f♛/b] Il se dit aussi Des parties du corps qui… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • douloureux — Douloureux, [doulour]euse. adj. Qui cause de la douleur. Une playe douloureuse. un mal douloureux. cette perte m a esté bien douloureuse. Il se dit aussi de ce qui est si sensible qu on n y sçauroit toucher sans causer de la douleur. Il a le pied …   Dictionnaire de l'Académie française

  • douloureux — see TIC DOULOUREUX …   Medical dictionary

  • douloureux — фр. [дулюрэ/] douloureusement [дулюрэ/зма/н] горестно, скорбно …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • Douloureux — Douleur La douleur est la sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif. Habituellement, elle correspond à un signal d alarme de l organisme pour signifier une remise en cause de son intégrité… …   Wikipédia en Français

  • DOULOUREUX — EUSE. adj. Qui cause de la douleur, ou Qui marque de la douleur. Une plaie douloureuse. Un mal douloureux. Cris douloureux. Plainte douloureuse.   Il se dit aussi Des parties du corps, lorsqu elles deviennent tellement sensibles, qu on n y… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • douloureux — adj. ke fâ mâ <qui fait mal> (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • DOULOUREUX, EUSE — adj. Qui cause de la douleur ou Qui marque de la douleur. Une plaie douloureuse. Un mal douloureux. Cris douloureux. Plainte douloureuse. Il se dit, par extension, des Parties du corps, lorsqu’elles deviennent tellement sensibles qu’on n’y… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • douloureux déchirant — фр. [дулюрэ/ дэшира/н] с душераздирающей скорбью; см. Скрябин. Прелюд, соч. 74 № 1 …   Словарь иностранных музыкальных терминов

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.